Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 12:46

LUNDI-14-NOVEMBRE-007.JPG LUNDI-14-NOVEMBRE-009.JPG

 

LUNDI-14-NOVEMBRE-015.JPG La semaine dernière n'était pas évidente !!!

Notamment pour cueillir les légumes qui se seraient abîmés si on les avait laissé en pleine terre...

 

 

DUR DUR PARFOIS... Au moins vous pouvez  connaître l'envers du décor... du légume tout beau...
qui n'arrive pas comme ça dans l'assiette...

 

 

LUNDI 14 NOVEMBRE 001 LUNDI-14-NOVEMBRE-004.JPG

 

LUNDI-14-NOVEMBRE-002.JPG

 

Les Rougettes ne furent pas du tout tout 'rentable' mais on aura au moins pu en faire profiter

nos fines bouches... gastronimiques !!!! Avec tous ces ptits coeurs de rougettes, au lieu d'en mettre 3,

on en aura mis le double mais cela fait partie de l'expérience et tout simplement du métier...

Repost 0
Published by les jardins de max - dans Fiches Produit
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 06:42

L'agriculture biologique est au cœur du développement durable, source de bien-être des générations présentes et futures.
Selon le baromètre Agence BIO/CSA de perception des produits bio 2009, ¾ des Français considèrent que la Bio est une voie d'avenir face aux problèmes environnementaux. Ils sont 84% à estimer que l'agriculture biologique doit se développer en France.

 

 


 

LA PEDAGOGIE VIVANTE !!!

Repost 0
Published by les jardins de max - dans Nouvelles Hebdo !
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 21:57

C'est souvent à l'écolequ'on apprend et apprécient les choses simples,

avec de la pédagogie ludique... !

Une initiative originale dans la sensibilisation des déchêts... auprès de nos petits bouts !

Il faut dire merci à tous nos Instits, maîtres et maîtresses de France

qui élèvent la France  !!!

 

semaine-dechets-ecole.jpg


Pour la 3°année consécutive Ekofopi participe à la semaine européenne de réduction des déchets.

Cette année " Planéte Ekofopi" action labéllisée par l'ADEME comporte deux axes:

-Une opération de sensibilisation à l'empreinte écologique des fournitures scolaires.
Nous avons choisi les écoles et colléges de la région de Nantes où nous analyserons leur fourniture scolaire et établiront leur empreinte écologique

-Stop au TENIA des océans : le plastique.
Toutes les écoles, colléges , France entiére
Nous récoltons tous les batons de colle vides pour réaliser un "Ver Solitaire Géant" qui partira du pont de Roche Bernard vers le barrage d'Arzal.Pour participer il suffit de nous envoyer un mail avec les coordonnées postales de l'école ou collége ,et envoyer vos batons de colle vides et complets à
EKofopi BP39
56130 La Roche-Bernard.
SERD2011@ekofopi.fr

Nota: 22 écoles et collèges seront récompensés et verront le poids de leurs batons de colle se transformer en cahier Ekofopi
+ infos voir liste des actions labéllisées pays de loire
http://www.reduisonsnosdechets.fr/serd/programm...
+ infos sur ekofopi
http://www.in-deed.org/mot_cle/cahier%20ecolo
Repost 0
Published by les jardins de max - dans EVENEMENT(S)
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 21:30

Maintenant ce sera plutôt en mode raisin Sec !!!

 

Finit le temps des vendanges depuis quelques semaines.

On aura pu apprécier durant la saison estivale, les raisins

Cardinal, muscat et Alphonse lavallée notamment !

D'excellent raisin de Table mené divinement bien sans

toutes les saloperies qu'on trouve dans beaucoup de raisins de GMS !!!

Dont je ne sais même pas si les producteurs y goûtent...

 

raisin noir

 

Voyez donc cette étude effrayante...

 

Enquête sur les raisins de table au sein de l’UE : des ONG détectent des pesticides, parfois interdits, souvent préoccupants et en grand nombre dans des raisins de certains supermarchés !

 

Une grande enquête a été menée par 5 ONG , dont le MDRGF pour la France, dans 5 pays européens ( Italie, France, Pays-Bas, Hongrie et Allemagne) dans des magasins appartenant à 16 enseignes différentes. 124 échantillons de raisins issus de l’agriculture intensive ont été analysés, par un laboratoire allemand spécialisé, afin de rechercher d’éventuels résidus de pesticides. Les résultats sont préoccupants :

 

Résultats globaux.

> 99,2% des raisins analysés contenaient des résidus de pesticides! Soit 123 des 124 échantillons testés. Seul un échantillon ne présentait pas de trace de pesticides.

> 0.65mg/kg de pesticide (matière active) trouvé en moyenne par échantillon.

> 20% des raisins étaient contaminés par 10 ou plus de 10 pesticides différents.

> 4,8% des échantillons dépassaient les nouvelles Limites Maximales en Résidus européennes (LMR), des limites légales qu'on ne doit pas dépasser !

> 3 échantillons contenaient des pesticides interdits dans les pays de production.

> Un échantillon dépassait la dose de référence pour la toxicité aiguë de l'Organisation mondiale de la santé! Le dépassement de cette dose de référence, même une seule fois, peut endommager la santé humaine, en particulier la santé des enfants.

> Et parmi tous ces pesticides de nombreuses matières actives présentaient des risques potentiels pour la santé. On a trouvé des pesticides neurotoxiques, suspectés d’être cancérigènes ou encore pouvant perturber le système hormonal.



Et pour la France ?

> 100% des 25 échantillons testés étaient contaminés.

> 0,73mg/kg de pesticide (matière active) trouvé en moyenne par échantillon.

> 44% des raisins étaient contaminés par 10 ou plus de 10 pesticides. 51 pesticides différents ont été détectés au total.

> 8,5 pesticides par échantillon en moyenne! Le record pour l’enquête : 16 pesticides dans un échantillon de raisin acheté!

> 16% des échantillons dépassaient les nouvelles Limites Maximales en Résidus européennes (LMR), des limites légales qu'on ne doit pas dépasser !

> Cerise sur le gâteau, des pesticides interdits d’usage dans toute l’UE ou dans le pays de production ont été retrouvés ! En effet, 2 échantillons de raisins italiens contenaient de l’endosulfan, un pesticide interdit dans toute l'UE. Comme le DDT, l'endosulfan est un polluant organique persistant (POPs) qui provoque des dommages à long terme pour l'environnement. De plus, un autre échantillon de raisin italien contenait l’insecticide bromopropylate qui n’est plus autorisé en Italie depuis fin 2007  !


 

 Nous appelons également les chaînes de supermarché à tout mettre en œuvre pour baisser les niveaux de résidus de pesticides dans leurs produits en appliquant des standards plus exigeants à leurs fournisseurs que ceux prévus par la loi » ajoute-t-il.

Téléchargez l'étude complète et détaillée
Téléchargez les résultats détaillées pour la France
« Cette situation est inacceptable. La contamination des raisins par des substances préoccupantes est massive. » déclare F. Veillerette, Président du MDRGF et administrateur du réseau PAN-Europe. « Les pouvoirs publics doivent prendre leurs responsabilités par rapport aux situations d’illégalité que nous avons mises en lumière. Nous demandons au gouvernement français de soutenir la  position de la Commission Environnement du Parlement européen qui appelle  à l’exclusion des substances classées CMR ou perturbatrices endocriniennes afin que le consommateur ne les retrouve plus dans ses aliments.
Repost 0
Published by les jardins de max - dans Fiches Produit
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 06:58

L'agriculture biologique entretient et améliore la fertilité des sols grâce à la non-utilisation de produits chimiques de synthèse et d'OGM, le recyclage des matières organiques et la rotation des cultures. L'agriculteur biologique privilégie le maintien et le développement des haies, qui abritent les petits animaux et insectes amis des cultures, protègent celles-ci du vent et atténuent l'impact de la sécheresse.

 

 


 

Bel exemple de Paysan soignant les détails tellement importants !

Que les Anciens devaient connaître !

Repost 0
Published by les jardins de max - dans Nouvelles Hebdo !
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 06:26

De plus en plus d'agriculteurs convertissent leur ferme à l'agriculture biologique. En 2009, 300 agriculteurs en moyenne se sont engagés chaque mois dans ce mode de production très respectueux de l'environnement, de la biodiversité, avec des normes élevées de bien-être animal. En 2010 et 2011, la tendance est à la hausse.

 

 


 

 

Une exploitation épanouie dans sa Démarche !

Repost 0
Published by les jardins de max - dans Nouvelles Hebdo !
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 13:32

On le sait tous, qu'importe nos modes de cultures, il faut veiller à entretenir son sol !

Encore + en bio, où il faut s'y prendre largement en avance afin de permettre aux engrais naturels

de se décomposer. Le souci du sol est une vertu des producteurs BIO qui en ont encore + conscience

en veillant à le travailler sans le déstructurer (travaux superficiels mais répétés... Maintien de la vie

microbienne naturelle du sol................)

Après les superbes récoltes de l'été et de l'automne, les légumes s'étant bien nourris pendant toute la période estivale laissent une terre appauvrie qu'il faut nourrir avec un engrais organique.

 

engrais.jpg

 

Quand arrive l'automne et que l'ont veut replanter des légumes pour l'hiver, il faut apporter un engrais, de la nourriture et un engrais organique.
Il existe différents engrais organiques qui ont toujours une origine identique : animale ou végétale.

Préparer son terrain

  • Le choix de l'engrais se fait selon les plantations.
  • Utiliser une bonne poignée par mètre carré.
  • Il vaut mieux sous-doser l'engrais que le surdoser, il sera plus aisé d'en rajouter si vos légumes ne poussent pas suffisamment. (Mais faites attention tout de même : cela peut être le fait d'un excès de froid, de soleil ou d'un manque d'eau.)
  • Une fois l'engrais disséminé sur votre parcelle, passer un petit coup de griffe pour bien le mélanger à la terre.

 

ARTICLE DE CONSEILS RUSTICA...

De mon côté, je vais devoir mettre les bouchées double pour tout ce qui est légumes de début printemps...

fèves, petits pois, pois gourmands, ail, échalotes notamment !!!

Et oui c'est le moment !!!!!!!!!!!!!!

Repost 0
Published by les jardins de max - dans Fiches Produit
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 08:32

Une époque où tout le monde était + ou moins Paysan !!!!!!!!!!!!!

 

prix-denrees-de-base-14-18.jpg

Il s'agit d'une 'mercuriale' dans un magasin communal de Dunkerque,

créée afin de faciliter les approvisionnements des familles ayant

bien souvent leur 'pilier' partit au combat.

En cette période de guerre, certaines familles subissent le manque

de denrées et surtout l'inflation indécente des tarots...

On est bien loin des prix actuels, au passage, mais l'époque n'est plus

la même.

 

Voici l'article dans son Jus....

 

Pour que les civils tiennent, il ne suffit pas d’entretenir leur moral, il faut aussi subvenir à leurs besoins matériels . Or, dans une économie amputée d’une bonne partie de sa main-d’œuvre et où l’effort de production est orienté vers les besoins militaires, assurer la simple subsistance des populations civiles n’est pas toujours chose aisée.
Dès la déclaration de guerre, la municipalité met en place une aide d’urgence pour les familles privées de revenus du fait de la mobilisation d’un des leurs, sous la forme de distribution gratuite de charbon ou de pommes de terre. Elle lance aussi un appel pressant aux commerçants pour les inciter à ne pas augmenter leurs prix, mais on peut douter de l’effet de cette mesure. Elle s’empresse enfin de constituer des stocks de farine ou de charbon et même des réserves d’eau au cas où la liaison avec Houlle viendrait à être interrompue. Les anciennes citernes qui se trouvent près de Saint-Eloi ou sous la Bourse sont nettoyées et désinfectées puis remplies d’eau potable .
Jusque la fin de 1916, les Dunkerquois ne semblent pas souffrir de pénurie. Les commerces font des affaires grâce à la présence de nombreux soldats, la population restée sur place ( de 5 000 à 15 000 personnes selon la violence des bombardements) a facilement trouvé du travail dans les usines reconverties pour la défense nationale. Les femmes de soldats, elles-mêmes , sont souvent requises pour pallier le manque de main- d’œuvre. Au pire, du fait de leur condition, elle perçoivent une allocation, sont exemptes de loyers, et reçoivent des secours en nature. Les prix commencent cependant peu à peu à grimper avec ce conflit qui s’éternise, et durant l’été 1916, la ville décide la création d’un magasin municipal de ravitaillement proposant légumes et pommes de terre et auquel on adjoint bientôt une boucherie. Le charbon se fait rare lors de l’hiver 1916-1917, particulièrement rigoureux . L’administration en achète directement à Bruay-en-Artois et réussi à convaincre les états-majors français et anglais d’en prélever sur leurs réserves au profit des civils. La pénurie se fait sentir à partir de 1917 et les premières mesures de rationnement sont mises en place. La récupération est obligatoire dans les hôpitaux ou les administrations : bouteilles de verre, chiffons, vieux papiers. Les productions qui intéressent l’armée sont strictement surveillées : la laine est réquisitionnée, les dépositaires de stocks de pétrole, chiffons, objets en fer blanc doivent en faire la déclaration. L’exportation de pommes de terre ou de haricots est interdite hors de la zone des armées. L’emploi du coke domestique doit être strictement limité car il est indispensable aux usines d’armement. La ville elle-même est sommée de réduire son éclairage public par souci d’économie et doit rendre chaque semestre des comptes précis au sous-préfet sur la quantité de charbon consommé à cet usage.
L’administration fait la chasse aux éventuels spéculateurs. En novembre 1917, des officiers contrôleurs de battage vérifient que les agriculteurs ont bien battu toute leur récolte sous peine de confiscation.
On en arrive enfin aux véritables restrictions. Des ordres précis de la sous-préfecture imposent le taux de blutage de la farine, réglementent la vente du pain, interdisent la consommation de viande le soir dans les restaurants et les établissements publics. Les pâtisseries et les boucheries doivent fermer certains jours de la semaine pour freiner la consommation. Finalement des cartes d’alimentation sont mises en circulation, d’abord pour le sucre et la viande en mars 1917, avant de se généraliser un an plus tard. Mais le plus difficile à supporter est la hausse constante des prix. Tandis que les salaires restent bloqués, la taxation ne touche que quelques denrées comme le pain ou les pommes de terre. La fixation d’un prix maximum fait d’ailleurs rapidement disparaître le produit du marché et il faut se résoudre à restaurer le cours libre. Les produits alimentaires ont ainsi en moyenne plus que quadruplé pendant la guerre et certaines denrées ont vu leurs prix s’envoler : de 1914 à 1920, le kilo de bœuf a sextuplé ! La hausse a été du même ordre pour le vin, les fruits et les légumes. Or cette situation, qui commence relativement tardivement , se poursuit bien au delà de l’armistice . En 1919, les autorités tentent de limiter ce phénomène en éditant une liste des prix " normaux " et en conseillant ainsi les consommateurs dans le choix de leurs fournisseurs.

Repost 0
Published by les jardins de max - dans INSOLITE !
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 06:03

De plus en plus de repas, totalement ou partiellement bio sont proposés en restauration collective, notamment en restaurants scolaires. Ces initiatives témoignent de la volonté des acteurs de s'engager dans la voie du développement durable, en donnant une place croissante aux produits obtenus selon des modes de production et de transformation très respectueux de l'environnement.

 

 


 

TRES BELLE INITIATIVE DROMOISE !!!

Repost 0
Published by les jardins de max - dans Nouvelles Hebdo !
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 20:18

Des Débouchés qu devraient inciter l'installation,

fusse t'il en avoir la demande !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Cela aiderait sûrement... à lancer de nouveaux jeunes !

Y'a la place...

Faut il encore être capable et avoir envie de nourrir + de 10 familles...

 

A bon entendeur !

 

UN METIER A TEMPS PLEIN !!!

 

 

 

Très BEL EXEMPLE EN CHAMPAGNE ARDENNES !!!

 

Le film pédagogique "Bio et local en restauration collective : c'est possible" produit par l'IFORE en partenariat avec la FNAB  est en ligne. Il a été réalisé en Champagne-Ardenne et porte sur l'expérience de MBCA.

 

Repost 0
Published by les jardins de max - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : LES JARDINS DE MAX - Vente par Panier... A la Carte ! Marché de pont st esprit - 1/2 Gros aussi - AMAP ALEXANDRINE - Boutique Paysanne.... !
  • LES JARDINS DE MAX - Vente par Panier... A la Carte ! Marché de pont st esprit - 1/2 Gros aussi - AMAP ALEXANDRINE - Boutique Paysanne.... !
  • : présentation de l'activité maraîchère de Maximin JULLIEN, producteur et distributeur de fruits et légumes de saison sur le marché ainsi qu'en panier à échelle locale (bourg saint andeol, pont saint esprit, bollène, bagnols sur ceze)
  • Contact

CUEILLETTES DE SAISON

Capture CUEILLETTE

Recherche

06 77 93 59 50

Capture PANNEAU

Archives

06 77 93 59 50 ! lespaniersdemax@gmail.com

Paniers à la carte...

via BON DE COMMANDE que vous recevez par mail hebdomadairement,

en suivant le rythme des saisons, NATURELLEMENT !

Sinon, par téléphone, on l'envisage grâce à Sylvie,

qui devrait contribuer à permettre aux personnes en difficultés avec le net (!)

de pouvoir profiter de ces Paniers !!!

 

UNE SEULE ADRESSE DE CONTACT :

 

lespaniersdemax@gmail.com

 

LIVRAISON DE PANIERS DE SAISON, chaque vendredi,

avec de bons produits locaux, bio autant que possible !!!

Nombreux partenariats paysans !!!

 

Bon de commande de la semaine 2 reçus par les familles

étant inscrites aux paniers de max, sans engagement,

via la liste de diffusion Mail !

 

Surtout pas hésiter à nous appeler !

 

panier semaine 02

 

IMAGE PARTIELLE DU BON DE COMMANDE QUI EN DIT LONG SUR LE CHOIX !!!

A la carte, sans engagement, au plus près, avec des prix qui tiennent la route autant que possible !

 

MAXIMIN JULLIEN

06 77 93 59 50

Paniers A la Carte !

paniers sur mesure

LOGO

logo max

COULEURS DE SAISON !

couleurs-automnales.jpg